Bilan des grands événements sportifs

30 janvier 2013

Open d'Australie 2013 : Djokovic et Azarenka repartent de plus belle

 

 

 

 

La saison est lancée !

 

La hiérarchie a été respecté à Melbourne à l'Open d'Australie où, Victoria Azarenka s'est imposée pour la deuxième fois de suite chez les dames ainsi que Djokovic chez les hommes, qui lui en est à son quatrième titre en Australie et son troisième de suite, record historique. Record historique également pour les frères Bryan qui remportent leur treizième Grand Chelem de double, victoire des italiennes Errani et Vinci pour le double femmes et des locaux Gajdosova et Ebden pour le tournoi du double mixte.

 

Djokovic, l'inusable

 

Déjà titré en 2008, 2011 et 2012, le serbe Novak Djokovic a remporte l'Open d'Austalie de nouveau inscrivant son nom au palmarès pour la troisième fois consécutive, un record dans l'ère Open. En finale, il s'est imposé 6/7 7/6 6/3 6/2 contre l'écossais Andy Murray qui a manqué de jus lors du quatrième set. Le numéro 1 mondial, qui n'avait pas disputé de tournoi avec cette compétition est arrivé en pleine forme et trois premiers tours qu'il négocie à sa main, contre Paul-Henri Mathieu "PHM", Ryan Harrison et Radek Stepanek. En huitième de finale, le serbe passe tout près de prendre la porte face au talentueux  Stanislas Wawrinka. En effet, le suisse prend a la gorge un Novak totalement désemparé qui cède la première manche 1/6 ! Le futur vainqueur se rebiffe et remporte le deuxième et troisième set 7/5 6/4. Mais, le coéquipier de Coupe Davis de Federer ne lache rien et remporte la quatrième manche 7/6. Le cinquième et dernier set est à l"image du match, très disputé et s'est finalement Djokovic qui s'impose 12/10 dans l'ultime set après plus de 4h de jeu. En quart, ce fut au tour de Jérémy Chardy de faire les frais du champion olympique en trois sets, le Palois est l'auteur d'un magnifique tournoi avec ses victoires sur Seppi et Del Potro, n°6 mondial. La tache se compliqua nettement plus aux portes de la finale face a Roger Federer et ses 17 Grands Chelem. Une partie serrée dont le britannique sortit vainqueur en 5 manches. Le suisse a réussi un beau tournoi avec notamment une belle victoire en 5 manches également sur le n°1 français, Jo Wilfried Tsonga en quart de finale. Cette performance de Djokovic et Murray augure certainement une domination des deux joueurs sur le tennis masculin, même si Federer est plus près de la fin que du début, reste un adversaire très costaud, il faut attendre de revoir Rafael Nadal sur les courts dès les prochaines semaines notamment avec le début de la saison de terre battue, afin de pouvoir nous projeter petit à petit vers Roland Garros où le serbe tentera de collecter le Grand Chelem qui manque à sa collection, où le brittanique cherchera lui à confirmer qu'il a passé un cap après ses victoires a l'US Open et aux JO et sur sa surface favorite, l'espagnol Rafael Nadal lui fera tout pour conquérir un huitième titre a Paris.

Dans le clan français, comme vu plus haut, une très grosse performance de Jérémy Chardy qui s'est hissé en quart de finale après s'etre défait de Marcel Granollers au second tour mais surtout du 6ème mondial, l'argentin Juan Martin Del Potro au troisième tour, en 5 manches, le palois a certainement réussi la plus grosse perf' de sa carrière et également son plus beau tournoi. En huitième, continue sur sa lancée et se débarasse de Andreas Seppi, tete de série n°20, cette fois-ci en 4 manches. En quart, il se fait sortir facilement par andy Murray. Pour Jo Wilfried Tsonga, le tournoi s'arrete au meme stade par une défaite en 5 sets face à Roger Federer. En huitième, le n°1 français avait éliminé Richard Gasquet auteur d'une très bonne première semaine mais tombé sur un os nommé Tsonga. Autre duel franco français, au troisième tour, entre Gilles Simon et Gael Monfils, un combat physique et mental de plus de 4 heures et 5 sets. A la fin c'est le mieux é des deux qui s'en sort, Simon, mais il se fera sortir en huitième par le futur finaliste du tournoi. Belle performance de la Monf' pour son retour a la compétion après un an d'absence avec une belle victoire sur Dolgopolov et un succès sur Lu aux deux premiers tours. Espèrons que tout ceci augure une belle saison de terre battue pour les bleus et surtout à Roland Garros.

 

 

Azarenka fidèle au post !

 

 Victoria Azarenka, n°1 mondiale s'est imposée pour la deuxième fois consécutive à l'Open d'Australie en battant en finale Na Li 4/6 6/4 6/3. La chinoise, de retour aux affaires sérieuses, a remporté la première manche mais la biélorusse n'a rien laché en breakant dès le début du 2ème et c'est ensuite que tout le public eu peur d'un abandon de la 6ème mondiale lorsqu'elle se tordit la cheville et resta auprès des médecins pendant plusieurs minutes. Incident clos elle reprit la partie, mais au cours de l'ultime manche, fait improbable elle se « reprit les pieds dans le tapis » et tapa sa tête contre le sol. Heureusement plus de peur que de mal, elle put conclure le match sur une défaite. Cette victoire d'Azarenka lui assure de garder sa première place mondiale car une défaite en finale et c'est Serena Williams qui reprenait le trône de la WTA. L'américaine elle, légèrement diminuée par des douleurs au dos notamment s'est faite surprendre en quarts par sa jeune compatriote de 19 ans Sloane Stephens en 3 sets serrés. La jeune et prometteuse joueuse se fit sortir en demi par la future vainqueur. Petite déception aussi pour Maria Sharapova, tete de serie n°2, qui s'est inclinée en demi finale contre Na Li.

 

Du coté des joueuses françaises, nouvelle déception avec l'élimination prématurée de la n°1 tricolore, Marion Bartoli, par l'ukranienne Makarova se hissa jusqu'en quart de finale. Cette dernière avait éliminée au deuxième tour Stéphanie Foretz Gacon. Autres françaises s'etant extirpé du premier tour, sont la jeune de 19 ans, Kristina Mladenovic, après un long bras de fer face a la hongroise Babos et une victoire 11/9 au troisième, elle se fit sortir par Stephens par la suite. Alizée Cornet a aussi passé un tour en battant Erakovic 10/8 dans l'ultime set mais pas a la hauteur de Vénus Williams au second tour. Grosses déceptions pour Mathilde Johansson, Pauline Parmentier et Caroline Garcia, toutes sorties au premier tour.

 

Les Bryan seuls au monde

 En double, les frères américains, Mike et Bob Bryan se sont une nouvelle fois imposés lors de cet Open d'Australie. Ils se sont imposés en finale contre la paire néerlandaise Sijsling Haase 6/3 6/4. Les voici vainqueurs de leur 13ème Grand Chelem, un record historique pour la paire américaine.

 

Errani et Vinci titrées

Les italiennes Sarah Errani et Roberta Vinci se sont imposées dans le double femme, elles ont disposé en finale de Ashleigh Barty et Casey Dellacqua : 6/2 3/6 6/2. Après avoir notament éliminée les soeurs Williams en quart de finale. Battue en finale l'année passée, elles sont les premières italiennes a remporter ce tournoi.

 

Un titre pour les australiens

 Jarmila Gajdosa et Mathew Ebden se sont imposés dans la catégorie double mixte. En finale ils ont battus la paire tchèque Lucie Hradecka et Frantisek Cermak en tdeux sets : 6/3 7/5, ce qui permet a l'Australie de se consoler après l'élimination précoce de tous ses joueurs en simple et surtout de Samantha Stosur chez les femmes, incapable de gagner chez elle.

 

On a aimé : Aucuns match reporté grace a un temps magnifique ainsi qu'au court central couvert qui permettait aux occidentaux de pouvoir voir un peu de tennis pendant la matinée. Le retour de Gael Monfils a un très bon niveau.

On n'a pas aimé : Aucun match retransmis sur une chaine de la TNT. Peu d'images du tournoi et aucun reportage de Stade2. Les françaises absentes de la deuxième semaine.

 

 

Posté par Victor-65 à 21:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


21 janvier 2013

Dakar 2013 : sans surprises

 

 

21166[1]

 

 

Paire de 5 avec Peterhansel et Despres

Grands favoris de l'épreuve 2013, vainqueurs sortants de l'édition 2012, les français Stéphane Peterhansel et Cyril Despres se sont imposés en catégorie auto et moto. Chez les quads, Marcos Patronelli s'est lui aussi de nouveau imposé et pour les camions, Kamaz a remis les choses en ordre en sigant un triple avec a la tete de celui-ci Eduard Nikolaev.

 

Facile comme Peterhansel

Stéphane Peterhansel, au volant de sa Mini, n'a pas eu à forcer son talent pour s'imposer cette année. Dirigé par son excellent co-pilote, Jean-Paul Cotteret, soutenu en cas de problème par ses coéquipiers Nani Roma et Leonid Novitskiy et accompagné par un bolide plus que fiable, le français n'a eu (presque) aucun soucis a remporter ce Dakar. Une navigation exemplaire et un rythme soutenu auront eu raison de ses adversaires. La résistance des Buggy du team Qatar avec au volant, ni plus ni moins, Carlos Sainz et Nasser Al Attiyah, aurait pu inquiéter le futur vainqueur durant la première semaine avec 5 victoires de spéciale mais la fiabilité du prototype conçu en 5 mois n'a été, sans surprises, défaillante. Ainsi, Peter' se retrouvait seul en tete avec plus de 40minutes d'avances sur le Toyota de De Villiers. Il n'avait donc plus qu'a gérer et amener la voiture a Santiago, pour empocher son 11ème titre sur le Dakar (5 en Autos, 6 en Motos), qu'il dédit à Jean Claude Olivier, son manager lors de ses victoires en motos de 1991 à 1998. Sur la seconde marche du podium, nous retrouvons Giniel De Villiers  au volant de son Toyota, à près de 45' du leader, troisième position pour le coéquipier du vainqueur, le russe Novitskiy qui devance de quelques minutes Nani Roma.

Coté satisfactions, c'est la belle cinquième place au général pour Orlando Terranova. La performance des Buggys SMG de Ronan Chabot (6ème) et de Guerlain Chicherit, 7ème et vainqueur d'une spéciale.

Déception pour le Hummer de Robby Gordon qui termine a plus de 5heures du vainqueur.

 

Despres a fait le travail

 

Cyril Despres, sur sa KTM s'est imposé comme prévu dans cette édition 2013 dans la catégorie motos. Le forfait de Marc Coma son principal rival quelques jours avant le début de l'épreuve présageait la domination du pilote français qui ne fut pas si évidente que prévue. Au guidon d'un engin très fiable, qui ne connut qu'une petite mésaventure, la veille du jour de repos, avec la boite de vitesse endomagée par un caillou lui empechant de passer la cinquième, soutenu par son coéquipier Ruben Faria auteur d'un Dakar exemplaire de coéquipier modèle et grace a une navigation très bonne et tres pointue, le français remporte l'épreuve pour la cinquième fois!  Il devance donc son coéquipier Portugais de 10' et le chilien Francisco Lopez, dit "Chaleco", qui ,en vitesse pure rivalisait largement avec Despres mais des soucis de concentration et de navigation lui ont couté une marche ou deux sur le podium.  

Belles performances de l'équipe Yamaha avec Olivier Pain qui termine 6ème du général. Le jeune francais auteur d'une superbe première semaine où il était en tete depuis la 3ème spéciale, mais une chute et un coude ouvert l'ont mis hors course pour le podium. Dans la meme équipe c'est David Casteu qui s'est illustré egalement en pratageant les deux premières places du classement avec Pain au début de la quinzaine, mais lui aussi, lors de la meme spéciale que son coéquipier, est tombé deux fois dont une en percutant une vache. Bilan une épaule en vracque et un abondon précipité du rallye. Tres belle course du slovaque Jakes qui termine 4ème devant l'espagnol Ferrero, additionnant 5 motos KTM dans les cinqs premières places. Kurt Caselli s'est fait découvrir au grand public, pas seulement en remplaçant Marc Coma, mais surtout par la vitesse et la technique qu'il a démontré en remportant deux spéciales. Des problèmes de navigation lui ont empeche de jouer les premiers roles au général. Autre pilote de talent s'etant révélé sur ce Dakar, l'espagnol Juan Barreda Bort sur sa Husqvarna, il a remporté plusieurs spéciales mais l'inexpérience de la navigation lui a jouée des tours. Ces deux motards seront des hommes a suivre dans les années a venir. Petite déception pour le portugais Helder Rodrigues, venu pour prétendre a un podium, il ne finit que 7ème a près de 45' de Despres.

 

Patronelli sans concurence

L'argentin Marcos Patronelli dans la catégorie des quads, s'est une nouvelle fois imposé lors de ce Dakar 2013. Il termine avec 1h50' d'avance sur le chilien Casale et 3h16' sur le polonais Sonik, ces trois pilotes couraient sur une Yamaha. Autant dire que pour l'argentin, la concurence fut vite réduite et son objectif s'est vite vixé a rejoindre Santiago et à profiter des paysages. Coté français, 12ème place pour Laurent Duverney-Pret et 14ème pour Pascal Delesque.

 

Kamaz reprend le pouvoir

Le team Kamaz a remis les pendules a l'heure. Devancé l'année derniere par le néerlandais Gérard De Rooy, qui termine cette année a la 4ème place, les Kamaz ont repris la couronne du roi des poids lourds en s'adjugeant les trois premières places du général. A la tete de celui-ci, Eduard Nikolaev qui s'impose sans avoir remporté de spéciales. On pensait De Rooy en mesure de conserver son titre mais un problème mécanique lui fit perdre plus d'1h 25' et abandonner toute chance de remporter la course. Le premier camion d'un équipage français termine 42ème avec a sa tete l'association père et fils Saumet.

 

On a aimé : "Le Dakar" sur France4 tous les soirs à18h40, un max d'images, de direct, d'informations et une équipe de journalistes toujours aussi agréable a suivre. "L'équipe", pour sa belle présentation du parcours et de l'édition le jour du départ et les informations tout au long de l'épreuve. Les magnifiques paysages du Pérou, de l'Argentine et du Chili.

On a pas aimé :Le décés du jeune motard de 25 ans Thomas Bourgin dans une liaison. "Stade2" pour ses informations incompréhensibles sur le Dakar ainsi que le très cours résumé sur la course avec une seule question pour les vainqueurs et pas d'images de la compétition. L'absence d'émission sur France Télé le jour de repos où un résumé de la semaine aurait pu etre diffusé.

 

 

 

Posté par Victor-65 à 19:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,